Préparer ses pieds

Avant une course à pied de longue distance, il est nécessaire de préparer ses pieds car elle dépasse en générale la longueur des sorties habituelles. Cela permet d’éviter au maximum les risques de gêne à la course, voire, les pathologies par micro-traumatismes répétés tel que les ampoules et les hématomes.

ampoule-talon

Pour les personnes sujettes aux cors, durillons, ongles incarnés ou autre, il faut faire réaliser un soin de pédicurie quinze jours avant. Ceci est aussi valable en cas de première sortie longue. En effet, un durillon peu s’avérer douloureux pour la première fois à cette occasion.

Si vous êtes gêné en descente par le contact des orteils contre la chaussure, changez votre laçage: des bandes simple au niveau des orteils pour diminuer les contraintes puis des croisillons au niveau du coup de pied, ainsi, la butée se fera plus tôt au coup de pied ce qui préservera les orteils. Pensez aussi à vérifier la bonne adaptation de la pointure à votre pied auprès de votre revendeur.

En cas d’excès de transpiration ou de problème d’ampoule, il faut préparer sa peau. Pour cela, deux principes: le tannage et l’hydratation. Ces deux sont indissociables car complémentaires et à débuter trois semaines avant le départ.

Le tannage s’effectue par exemple le matin, trois semaines en avance, par friction avec une solution acide, soit du jus de citron ou bien une spécialité vendue en pharmacie type TANO.

L’hydratation démarre aussi trois semaines en avance, par exemple le soir, avec de la crème anti-frottement type NOK et jour de la course, en appliquant de grosses noisettes de crème sur les zones à risque, sans masser. On peut doubler d’une application directement sur la chaussette pour les personnes habituées au problème.

Il faut éviter les pansement car ils présentent des risques de bouloche et donc d’ampoule.

Si malgré toutes ces précautions vous souffrez quand même d’ampoules, d’hématomes sous unguéaux ou de cors pendant ou juste après la course, dirigez vous vers un poste de soins avec des podologues de terrain.

Si la course s’est bien passée mais que vous remarquez des ampoules,

  • si elles ne sont pas douloureuses, n’y touchez pas, une ampoule est propre et la peau cicatrisera bien.
  • si elles sont douloureuses, faites les soigner chez votre podologue.

Si vous remarquez un hématome sous unguéal, vous avez 24h pour le faire soigner et limiter le risque de chute d’ongle.

Il faut que la course reste un plaisir, prenez le temps de vous soigner même en cours de course, restez vigilants et portez assistance à ceux qui en ont besoin, un jour ce sera peut être vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s